Vous êtes ici : Formations > Droit & Gestion > Contentieux > Créancier face aux débiteurs surendettés

Créancier face aux débiteurs surendettés vignette-perfectionnement

Objectifs

  • Connaître l’évolution législative en matière de surendettement, droit des débiteurs et recours des créanciers, différences entre procédure de surendettement classique et la procédure de rétablissement personnel.
  • Connaître les implications de la nouvelle procédure de rétablissement personnel non judiciaire créée par la loi Lagarde du 01 juillet 2010 et surtout les incidences pour les créanciers de la mise en application de la loi HAMON à compter du 01 juillet 2016

Participants / Prérequis

Responsables et collaborateurs des services contentieux des entreprises ou des banques. Leurs conseils. Prérequis : pratique du recouvrement amiable et contentieux.

Thèmes traités

Le surendettement en quelques chiffres

  • Définir la notion de surendettement : à partir de quand est-on considéré comme « manifestement surendetté » ; « Qu’appelle t’on situation  »  irrémédiablement compromise « ?
  • Le classement des débiteurs en deux catégories.
  • Evolution législatives depuis la loi Neiertz, jusqu’à la réforme du crédit à la consommation du 01 juillet 2010.

Point sur la loi du 26 juillet 2013 et la loi HAMON

  • Rôle accru de la commission dans la phase de conciliation.
  •  Augmentation de la durée de suspension des procédures d’exécution et d’expulsion.
  • PRP sans liquidation mis en place à l’occasion de recours devant le juge.
  • Incidences pour les banquiers.
  • Incidences sur la perception des allocations familiales.
  • Fichier positif.

La phase d’instruction du dossier par l’IEDOM

Le dépôt du dossier

  •  Le contenu du dossier (les renseignements demandés au débiteur, les justificatifs à joindre, les contrôles possibles   …) et ses conséquences (fichage, incidences sur les procédures en cours …).

La recevabilité d’un dossier :

  • Comprendre la notion de bonne ou mauvaise foi.
  • Les créances et les débiteurs exclus de la procédure de surendettement ;
  • Les recours contre la recevabilité ou l’irrecevabilité du dossier, les délais et procédure à respecter devant le juge de l’exécution ;
  • Les conséquences de la recevabilité du dossier, notamment au niveau des poursuites engagées (voies d’exécution, procédure d’expulsion …).

L’orientation du dossier par la commission de surendettement

Maîtriser les différentes orientations du dossier de surendettement

  •  Quelles sont les procédures et leurs implications.
  • Dans quels cas sont-elles appliquées.
    • la procédure classique ;
    • la procédure de rétablissement personnel avec ou sans liquidation judiciaire.

Plan conventionnel

  •  Comment se fait le calcul du maintien des ressources minimales.
  • Identifier les différentes catégories de dettes : crédits bancaires (immobiliers, personnels, renouvelables), vie courante, dettes alimentaires…
  • La contestation des créances (délais, procédure à suivre).
  • Comment se déterminent la priorité et l’échelonnement du remboursement des dettes.
  • Les propositions possibles de la Banque de France.
  • La durée d’un plan.
  • Incidences sur le fichage FICP. Peut-on  » discuter  » avec la Banque de France ?
  • Les incidences de l’adoption d’un plan sur la prescription éventuelle d’une créance ?

Peut-on prendre un titre exécutoire contre le débiteur malgré l’adoption d’un plan IEDOM. Quid de la caution ?

  • Suivi du plan.
  • Le non-respect du plan et la reprise éventuelle des poursuites (montant de la créance ?).
  • Les conséquences en cas de refus ou de silence d’un ou des créanciers ?   

L’échec de la phase amiable – Les mesures recommandées et les mesures imposées :

  •  Elaboration, en collaboration avec les stagiaires, d’un schéma reprenant le déroulement de cette phase – délais, alternatives possibles …
  • Dans quels cas s’appliquent-elles ?

Quelles sont les mesures imposées par la commission

  •  Le juge doit-il les homologuer ? Peut-on contester ?

Les mesures recommandées

  •  Quelle est la nature de ces recommandations ?

La procédure de rétablissement personnel sans liquidation. Les mesures de publicité Y a-t-il homologation du juge ? Ses prérogatives en cas de contestations
 Élaboration en collaboration avec les stagiaires d’un schéma reprenant le déroulement de la phase de coercition – délais, contestations et orientations possibles …

La procédure de rétablissement personnel judiciaire

Durée du fichage FICP

La procédure à suivre

Les critères.

  •  Conditions d’ouverture de la procédure.
  • Le juge compétent – procédure et délais.
  • Mission du mandataire.
  • Vente de l’actif.
  • Déclaration de créances.
  • Clôture de la procédure :
    • conséquences sur les créanciers non désintéressés ;
    • les cautions ayant réglées les créanciers peuvent-elles reprendre les poursuites contre le débiteur ?
    • quid en cas de retour à meilleure fortune du débiteur ?
    • durée du fichage FICP
  • Élaboration en collaboration avec les stagiaires d’un schéma reprenant la procédure de rétablissement personnel judiciaire.
  • La mise en place du fichier positif
  • Cas pratiques + QCM récapitulatif

Méthodes pédagogiques / Points forts du stage

Les techniques d’animation seront actives et se baseront sur des cas concrets apportés par le formateur et/ou les participants. Elles alterneront les apports de connaissances, des exemples réels (situations rencontrées par les participants ou le formateur). Les participants travailleront sur des études de cas pratiques et des mises en situation.

Infos pratiques

Durée : 1 jour
Coût HT : 650 €
Tarif de groupe : nous consulter

Dates

A définir

Lieu

Dans les locaux de Sésame Formation, à La Possession (en fonction de l'effectif, le lieu de la formation peut être modifié)
 

Témoignages

"La formatrice dispose des connaissances théoriques et pratiques pour mener à bien son intervention. Très bonne communication."
Service juridique et contentieux (CAISSE D'EPARGNE)


"Bon développement du sujet avec des phrases simples"
Service comptabilité client (Sud Automobile)


"Ce stage a parfaitement répondu à mes attentes. Avec la crise les infos sont plus qu'utiles pour prévenir les incidents."
Responsable service client (BOURBON BOIS )


"Ce stage a parfaitement répondu à mes attentes. Pour moi les points forts ont été le PRP : procédure de rétablissement personnel"
Service contentieux" (SAMR)


"Très bon stage, très bonne pédagogie"
Service contentieux surendettement"
(BR)


"Très bon accueil. Locaux propres et accueillants. On ressort de cette formation enrichi au niveau des connaissances. Permet une mise en pratique immédiate. Habiba DESAI"
Rédactrice contentieux (BRED / SOFIDER)


"Très bonne formation et la formatrice connaît parfaitement son sujet."
Béatrice TECHER, (SIDR)


"Inscrivez vous à Sesame pour une bonne formation !
Très bonne formatrice, au top !"
Conseillère (BR )




voir

Bulletin d'inscription

Pour vous inscrire à cette formation, veuillez remplir le formulaire suivant :

Les champs marqués avec * sont obligatoires.
Demandeur





Renseignements concernant les participants

Date du stage

A définir

Paiement

Chèque à l'ordre de SESAME FORMATION

Demande de prise en charge auprès de l'organisme financeur :

Opcalia;        Agefos         Arfobat         Autre merci de préciser :        


Mon entreprise a souscrit un contrat de partenariat commercial OUI    NON

1 participant(s) x prix unitaire HT : 650 €

Prix total HT : 650

TVA : 55.25

Prix total TTC : 705.25

Tarif dégressif pour plusieurs thèmes : nous consulter

  La validation de cette inscription vaut pour acceptation de nos conditions générales de vente et vous engage (vous devez cocher cette case pour continuer l'inscription).

  J'ai lu et accepte la politique de confidentialité.

En cas de non paiement de la formation par l'organisme financeur dans un délai de 30 jours maximum à compter de sa réalisation (ex. pour motif de non transmission de pièces justificatives), nous nous réservons le droit de facturer directement le client. A charge pour le client de se faire rembourser par la suite par son organisme financeur.

Toute inscription non annulée 15 jours avant la date du début du stage est considérée comme définitive. Les remplacements sont acceptés à tout moment.

voir

Partager cette formation